Taux d’ouverture en emailing – la pierre angulaire de la réussite de vos campagnes emailing

Cet article est apparu en premier sur le site : http://www.blog.mailkitchen.com/single-post/2016/10/10/Taux-d%E2%80%99ouverture-en-emailing-%E2%80%93-la-pierre-angulaire-de-la-r%C3%A9ussite-de-vos-campagnes-emailing

Le terme ouvreurs dans les statistiques de voscampagnes emailin
gindiquele nombre de destinataires qui ont ouvert votre message. Cependant, il faut prendre en compte que, dans le contexte de l’email marketing  « ouvrir un message » veut dire cliquer sur l’option qui permet d’afficher les images(c’est ainsi que notre logiciel peut recenser les destinataires ouvreurs). Si une personne ouvre le message, mais n’affiche pas les images, elle ne sera pas comptée parmi les ouvreurs. Pour cette raison, statistiquement parlant une campagne emailing dont le taux d’ouvertures serait 100% relève de la science fiction.
Les messageries qui permettent un affichage automatique des images ne sont pas très nombreuses : Gmail, GMX, Web.de et quelques fois Outlook. Les messageries AOL et Yahoo bloqueront systématiquement l’affichage des images.
Comment comprendre/analyser le taux d’ouverture?
Letaux d’ouvertureest en quelque sortel’indicateur cléde
« l’état de santé » de vos campagnes emailing, il est donc impératif de le comprendre et de savoir l’analyser. Lire et évaluer les statistiques peuvent être un métier à part, toutefois, au fur et à mesure de vos campagnes, l’expérience et l’historique vous permettront de savoir évaluer exactement les performances de vos mailings et même dedétecter des éventuels  problèmes techniques.
Les taux d’ouverture moyens par type de campagne :
L’emailing transactionnel
Il s’agit de l’email que l’internaute reçoit après avoir réalis

é une action sur votre site (confirmation de commande, abandon de panier, etc.).  Sontaux d’ouverture avoisine généralement les 70%.
Les campagnes email de fidélisation
Ce type de campagnes vise à entretenir la relation commerciale avec les clients actuels ou passés de l’entreprise.Le taux d’ouverture est compris entre 15-30%mais peut tout aussi bien atteindre50-60%.
Les campagnes emailing de prospection
Ces campagnes ont pour but d’obtenir de nouveaux clients ou prospects qualifiés. Bien souvent, les adresses des destinataires s’obtiennent grâce à la location ou à l’achat de bases d’emails.Le taux d’ouverture est comprisentre 5-9%.
Pour en savoir plus sur les3 principaux types d’emailing 

lisez notre blog post sur le sujet.

Taux d’ouverture bas : comment établir d’où vient le problème?
Plusieurs facteurs dontl’objet,l’adresse expéditeuret lenom de l’expéditeurpeuvent impacter le taux d’ouverture de vos campagnes. Néanmoins,

d’autres facteurs peuvent être à l’origine d’un mauvais taux d’ouverture, nous en avons recensé quelques-uns :

→ Base Emails inactive ou pas à jour
Votre base d’adresses email n’a pas été utilisée ou nettoyée depuis longtemps ; elle contient donc des adresses inactives et des hardbounces  qui affectent négativement votre taux d’ouverture. Nous vous conseillons de traiter votre base d’adresses email par unnettoyage de base d’adresses email.
→ Base emailing louée ou achetée
Les bases d’adresses email que vous avez louée

s ou achetées ne contiennent pas de prospects qualifié. Lisez notre article sur lalégislation en email marketingpour en savoir plus sur les bonnes et mauvaises pratiques en emailing B2B et B2C.
→ Modifications de paramètres techniques de votre campagne emailing
Vous avez effectué récemment des modifications dans les paramètres de la campagne (nom ou adresse de l’expéditeur, nouveau prestataire emailing, changements techniques au niveau des serveurs ou domaines d’envois, etc.) qui aentraînéune basse de la délivrabilité ou uniquement celle des ouvertures. Dans tous les cas, vérifiez tous les points « techniques » un par un, testez et retestez pour vous assurer que le problème n’est pas au niveau technique.
→ Blacklistage des adresses IP
Vos adresses IP d’envoi ont été bloquées ou blacklistées à la suite d’une campagne emailing tropagressive ou mal ciblée. Dans ce cas, faite appel à un professionnel de la délivrabilité ou votre administrateur système qui saura comment  demander le délistage et/ou mettre en place des nouvelles adresses IP. La tâche n’est ni facile ni très rapide, mais le problème peut être résolu avec un peu de patience.
→ Blocage du contenu de la campagne
Votre campagne a été bloquée car son contenu présente des anomalies (nouveau kit HTML avec des erreurs dans le code, mots clés qui bloquent, ratio texte/images non respecté)
→ Heure ou jour de l’envoi
Vous envoyez vos campagnes au mauvais moment. Les heures ou les jours choisis ne sont peut-être pas propices à l’ouverture de vos emails
→ L’oBJET de vos campagnes email ne déclenche pas l’intérêt de vos destinataires
L’objet de votre campagne email n’est pas pertinent et ne suscitedonc pas l’intérêt de vos destinataires.
Ouvreurs : comment utiliser les ouvreurs d’une campagne emailing
Les

ouvreurs valent de l’or,ou en tout cas ils sont le fond de commerce de votre activité emailing et même de votre activité marketing en générale. Les modali

tés de les utiliser sont variées et dépendent de votre propre activité (blog, association, site e-commerce, etc..) et aussi de la taille de votre base.

Voici trois idées concrètes comment utiliser vos ouvreurs :
1.Nettoyez votre base de données des adresses inactives en vous basant sur vos ouvreurs :
Une adresse qui ouvre indique avec pertinence que l’adresse email existe et que le destinataire  est actif. Cela veut dire aussi qu’il est intéressé parvos campagnes emailing/ newsletters. En revanche, un destinataire qui n’a pas ouvert un seul mail depuis plus de un an, il n’est très probablement plus intéressé par vos campagnes. Par conséquent, il représente plus un coût et un risque (plainte ou hard bounce) qu’un potentiel client. Aussi, le plus que vous gardez des destinataires inactifs dans votre base, le plus vos statistiques vont se détériorer. Nous vous conseillons donc de segmenter votre liste de diffusion en vous basant sur la date de la dernière ouverture. En fonction de votre activité et le profil de vos campagnes vous pouvez déterminer des périodes plus ou moins longues pour définir à quel moment un destinataire devient inactif.
2.Renvoyez une campagne uniquement aux ouvreurs
L’idée est de préparer deuxcampagnes à la suite. Une première que vous allez envoyer à votre liste de diffusion  et ensuite (48-72h après l’envoi de la première campagne), envoyez une deuxième campagne mais uniquement aux ouvreurs. La deuxième campagne peut donc contenir un code promo, ou une offre spéciale qui va pousser le destinataire à revenir sur votre site ou à profiter de votre promotion.
3.Prospectez vos destinataires ouvreurs par contact direct
Si vous avez une activité qui implique un contact direct avec vos clients/ membres de votre association (contact téléphonique ou personnel), exportez la liste de vos destinataires ouvreurs et contactez les par téléphone. Vous avez la certitude qu’ils ont vu votre campagne email ; cela relève de ce qu’en psychologie on appelle la théorie comportementale de l’engagement . Au bout d’une première campagne email et un appel téléphonique, la personne va porter plus d’attention à vos activités et elle est plus susceptible de s’engager.
Vous l’aurez compris, analyser et exploiter vos taux d’ouverture vous permettront d’améliorer voire d’affiner vos campagnes. Et n’oubliez pas de soigner l’objetde vos emails afin de booster votre taux d’ouverture.

Powered by WPeMatico