Archives de catégorie : référencement

Devez-vous dépenser du temps et de l’argent sur votre chantier SEO ?

Cet article est apparu en premier sur le site : http://conversaa.com/referencement-naturel-seo/

Le SEO, ou référencement naturel, c’est la capacité d’un site à apparaître en bonne position sur Google, en dehors des liens payants. Si cette pôle position gratuite est séduisante, sa quête exige endurance, méthode et …… Lire la suite

Cet article Devez-vous dépenser du temps et de l’argent sur votre chantier SEO ? est apparu en premier sur Conversaa.

Powered by WPeMatico

Taux d’ouverture en emailing – la pierre angulaire de la réussite de vos campagnes emailing

Cet article est apparu en premier sur le site : http://www.blog.mailkitchen.com/single-post/2016/10/10/Taux-d%E2%80%99ouverture-en-emailing-%E2%80%93-la-pierre-angulaire-de-la-r%C3%A9ussite-de-vos-campagnes-emailing

Le terme ouvreurs dans les statistiques de voscampagnes emailin
gindiquele nombre de destinataires qui ont ouvert votre message. Cependant, il faut prendre en compte que, dans le contexte de l’email marketing  « ouvrir un message » veut dire cliquer sur l’option qui permet d’afficher les images(c’est ainsi que notre logiciel peut recenser les destinataires ouvreurs). Si une personne ouvre le message, mais n’affiche pas les images, elle ne sera pas comptée parmi les ouvreurs. Pour cette raison, statistiquement parlant une campagne emailing dont le taux d’ouvertures serait 100% relève de la science fiction.
Les messageries qui permettent un affichage automatique des images ne sont pas très nombreuses : Gmail, GMX, Web.de et quelques fois Outlook. Les messageries AOL et Yahoo bloqueront systématiquement l’affichage des images.
Comment comprendre/analyser le taux d’ouverture?
Letaux d’ouvertureest en quelque sortel’indicateur cléde
« l’état de santé » de vos campagnes emailing, il est donc impératif de le comprendre et de savoir l’analyser. Lire et évaluer les statistiques peuvent être un métier à part, toutefois, au fur et à mesure de vos campagnes, l’expérience et l’historique vous permettront de savoir évaluer exactement les performances de vos mailings et même dedétecter des éventuels  problèmes techniques.
Les taux d’ouverture moyens par type de campagne :
L’emailing transactionnel
Il s’agit de l’email que l’internaute reçoit après avoir réalis

é une action sur votre site (confirmation de commande, abandon de panier, etc.).  Sontaux d’ouverture avoisine généralement les 70%.
Les campagnes email de fidélisation
Ce type de campagnes vise à entretenir la relation commerciale avec les clients actuels ou passés de l’entreprise.Le taux d’ouverture est compris entre 15-30%mais peut tout aussi bien atteindre50-60%.
Les campagnes emailing de prospection
Ces campagnes ont pour but d’obtenir de nouveaux clients ou prospects qualifiés. Bien souvent, les adresses des destinataires s’obtiennent grâce à la location ou à l’achat de bases d’emails.Le taux d’ouverture est comprisentre 5-9%.
Pour en savoir plus sur les3 principaux types d’emailing 

lisez notre blog post sur le sujet.

Taux d’ouverture bas : comment établir d’où vient le problème?
Plusieurs facteurs dontl’objet,l’adresse expéditeuret lenom de l’expéditeurpeuvent impacter le taux d’ouverture de vos campagnes. Néanmoins,

d’autres facteurs peuvent être à l’origine d’un mauvais taux d’ouverture, nous en avons recensé quelques-uns :

→ Base Emails inactive ou pas à jour
Votre base d’adresses email n’a pas été utilisée ou nettoyée depuis longtemps ; elle contient donc des adresses inactives et des hardbounces  qui affectent négativement votre taux d’ouverture. Nous vous conseillons de traiter votre base d’adresses email par unnettoyage de base d’adresses email.
→ Base emailing louée ou achetée
Les bases d’adresses email que vous avez louée

s ou achetées ne contiennent pas de prospects qualifié. Lisez notre article sur lalégislation en email marketingpour en savoir plus sur les bonnes et mauvaises pratiques en emailing B2B et B2C.
→ Modifications de paramètres techniques de votre campagne emailing
Vous avez effectué récemment des modifications dans les paramètres de la campagne (nom ou adresse de l’expéditeur, nouveau prestataire emailing, changements techniques au niveau des serveurs ou domaines d’envois, etc.) qui aentraînéune basse de la délivrabilité ou uniquement celle des ouvertures. Dans tous les cas, vérifiez tous les points « techniques » un par un, testez et retestez pour vous assurer que le problème n’est pas au niveau technique.
→ Blacklistage des adresses IP
Vos adresses IP d’envoi ont été bloquées ou blacklistées à la suite d’une campagne emailing tropagressive ou mal ciblée. Dans ce cas, faite appel à un professionnel de la délivrabilité ou votre administrateur système qui saura comment  demander le délistage et/ou mettre en place des nouvelles adresses IP. La tâche n’est ni facile ni très rapide, mais le problème peut être résolu avec un peu de patience.
→ Blocage du contenu de la campagne
Votre campagne a été bloquée car son contenu présente des anomalies (nouveau kit HTML avec des erreurs dans le code, mots clés qui bloquent, ratio texte/images non respecté)
→ Heure ou jour de l’envoi
Vous envoyez vos campagnes au mauvais moment. Les heures ou les jours choisis ne sont peut-être pas propices à l’ouverture de vos emails
→ L’oBJET de vos campagnes email ne déclenche pas l’intérêt de vos destinataires
L’objet de votre campagne email n’est pas pertinent et ne suscitedonc pas l’intérêt de vos destinataires.
Ouvreurs : comment utiliser les ouvreurs d’une campagne emailing
Les

ouvreurs valent de l’or,ou en tout cas ils sont le fond de commerce de votre activité emailing et même de votre activité marketing en générale. Les modali

tés de les utiliser sont variées et dépendent de votre propre activité (blog, association, site e-commerce, etc..) et aussi de la taille de votre base.

Voici trois idées concrètes comment utiliser vos ouvreurs :
1.Nettoyez votre base de données des adresses inactives en vous basant sur vos ouvreurs :
Une adresse qui ouvre indique avec pertinence que l’adresse email existe et que le destinataire  est actif. Cela veut dire aussi qu’il est intéressé parvos campagnes emailing/ newsletters. En revanche, un destinataire qui n’a pas ouvert un seul mail depuis plus de un an, il n’est très probablement plus intéressé par vos campagnes. Par conséquent, il représente plus un coût et un risque (plainte ou hard bounce) qu’un potentiel client. Aussi, le plus que vous gardez des destinataires inactifs dans votre base, le plus vos statistiques vont se détériorer. Nous vous conseillons donc de segmenter votre liste de diffusion en vous basant sur la date de la dernière ouverture. En fonction de votre activité et le profil de vos campagnes vous pouvez déterminer des périodes plus ou moins longues pour définir à quel moment un destinataire devient inactif.
2.Renvoyez une campagne uniquement aux ouvreurs
L’idée est de préparer deuxcampagnes à la suite. Une première que vous allez envoyer à votre liste de diffusion  et ensuite (48-72h après l’envoi de la première campagne), envoyez une deuxième campagne mais uniquement aux ouvreurs. La deuxième campagne peut donc contenir un code promo, ou une offre spéciale qui va pousser le destinataire à revenir sur votre site ou à profiter de votre promotion.
3.Prospectez vos destinataires ouvreurs par contact direct
Si vous avez une activité qui implique un contact direct avec vos clients/ membres de votre association (contact téléphonique ou personnel), exportez la liste de vos destinataires ouvreurs et contactez les par téléphone. Vous avez la certitude qu’ils ont vu votre campagne email ; cela relève de ce qu’en psychologie on appelle la théorie comportementale de l’engagement . Au bout d’une première campagne email et un appel téléphonique, la personne va porter plus d’attention à vos activités et elle est plus susceptible de s’engager.
Vous l’aurez compris, analyser et exploiter vos taux d’ouverture vous permettront d’améliorer voire d’affiner vos campagnes. Et n’oubliez pas de soigner l’objetde vos emails afin de booster votre taux d’ouverture.

Powered by WPeMatico

Email Marketing : législation, règles et bonnes pratiques

Cet article est apparu en premier sur le site : http://www.blog.mailkitchen.com/single-post/2016/09/13/Email-Marketing-l%C3%A9gislation-r%C3%A8gles-et-bonnes-pratiques

L’email marketing est un levier puissant pour les marketeurs et les annonceurs; néanmoins il convient de respecter certaines règles et pratiques.
Voici les réponses aux questions que vous vous posez certainement.
L’accord préalable du destinataire est-il nécessaire?
L’accord du destinataire dans le domaine du B2C (lorsque les destinataires sont des particuliers)
Légalement, une entreprise ne peut envoyer des messages qu’à des prospects ayant manifestés explicitement leur souhait de recevoir des informations commerciales ;  c’est ce qu’en email marketing on appelle l’opt-in (voir aussi la

définitionen ligne

).

Il existe néanmoins deuxexceptions à cette règle:
1) si le destinataire estdéjà client

de l’entreprise ou membre de l’association

2) si le message envoyé par email nerelève

pas du domaine commercial(appels au dons ou similaire)
Dans tous les cas, lalégislation concernant l’emailingrequiert que le

destinataire

soit informéeque son adresse email sera utilisée pour l’envoi d’informations, d’offres commerciales ou de demandes par email, et ceau moment même de la collecte de l’adresse. Cette information peut par exemple figurer sur le formulaire

d’inscriptiondu site internet, sur un formulaire d’adhésion ou elle peut être transmise personnellement (lors des salons ou conférences).

Le droit d’opposition
Un autre point légale doit absolument être respecté : tout destinataire doit être en mesure de s’opposer à cette utilisation de manière simple et gratuite. Dans le jargon de l’email marketing on parle de laliste d’opposition., un système automatique qui, au

delàdu simple désabonnement permet au destinataire de supprimer ses données personnelles de la base des adresses email.  Sur MailKitchen, chaque mail envoyé par la plateforme contient un lien qui permet au destinataire de bloquer tout envoi de messages à son adresse email.

L’entreprise qui possède un fichier clients déclaré à la CNIL peut légalement envoyer des messages à ses clients (promotions, nouveaux produits, etc.)
L’accord du destinataire dans leB2B(lorsque les destinataires sont des entreprises)
Dans le cas d’une campagne B2B, l’opt-in n’est pas nécessaire. Cependant, l’objet de la sollicitation doit être en rapport avec la profession de la personne démarchée.
Dans tous les cas, vos emails doivent préciser votre identité et permettre aux destinataires de s’opposer à la réception de nouveaux messages.
Quelles sont les règles relatives au désabonnement ?
La loi Informatique et Libertés prévoit que tout destinataire doit pouvoir, quand il le souhaite, se désinscrire d’une liste de diffusion. En tant qu’expéditeur, vous avez l’obligation d’intégrer un lien de désinscription dans vos emails. Dans le cas contraire, vous serez en infraction avec la loi.
Sur MailKitchen, le lien de désabonnement est intégré automatiquement à chaque message envoyé depuis la plateforme emailing. Le désabonnement est ainsi géré 100% automatiquement, sans devoir supprimer manuellement le destinataire de la base d’adresses email.  Voici un exemple du lien de désabonnement en bas des mails envoyé depuis la plateforme :

Pour en savoir plus , découvrez notre article surle désabonnement en email marketing.
Litige suite à l’achat d’adresses email : Qui est responsable ?
Le vendeur d’adresses email (broker) et l’acheteur (vous) qui envoie le message sont tous deux responsables.Néanmoins, ce sera vous le premier à supporter la plainte. Vous pouvez, tout de même, vous retourner contre votre broker qui a l’obligation de vendre un fichier contenant les adresses de personnes ayant clairement acceptés de recevoir des informations commerciales, y compris celles des partenaires.Pour éviter ce genre de désagrément, faites appel à des brokers français ou européens  qui appliquent la loi Informatique et Libertés et les directives européennes de protection des données personnelles. Si votre broker est situé en dehors des pays européens, vous risquez d’être le seul responsable en cas de litige.
En résumé, voici les bonnes pratiques et les règles que vous devez adopter :
1)Utilisezuniquement les adressesde personnes  ayant donné leuraccordpour recevoir des emails de prospection
2)L’achat de bases d’emails B2Cest illégal, c’est pourquoi vous ne devez jamais router les adresses provenant de ce type de bases.
3)Pouréviterd’être classé en tant quespam:
Utilisez unnom d’expéditeur valide, ni trop long, ni trop court et surtout un nom que vos destinataires vont facilement assimiler à votre entreprise

N’employez pas les termes associés aux spams dans l’objet et le corps du message (gratuit, offre, promo, urgent, 50 %, gagnez, €, prix) dans l’objet de vos emails.

Respectez leratio image/texte(1/3 d’images pour 2/3 de texte) – pensez à tous les destinataires qui utilisent une messagerie qui bloque l’affichage automatique des images
N’envoyez pas de pièces jointes, optez plutôt pour un partage de fichier en ligne (Google Drive ou Dropbox) qui vous permettra d’insérer simplement un lien dans le contenu de votre message et de rediriger vos destinataires vers le fichier en ligne.
4)Votrelien de désinscriptiondoit être clairement visible. Respectez les demandes de désinscription de vos destinataires, ne leur envoyez plus d’emails. Ceux-ci risqueraient de vous signaler en tant que spam.
5)Indiquez clairement vos coordonnées téléphoniques et postalespour gagner la confiance  de vos destinataires
6)Vous devez être transparent et ne pas tromper le consommateur ;l’objet et le contenu doivent clairement faire état de la nature commerciale de vos emails.
7)Indiquez dans le corps du messagepourquoi le destinataire reçoit le mailingoucomment et où il s’est inscrit.
*Législation :
Article L.34-5 du Code des postes et des communications électroniquesArticle.L.121-20-5 du Code de la consommation.Codes de déontologie de l’e-mailing : Code du SNCD Code de l’UFMD

Powered by WPeMatico