Archives de catégorie : Délivrabilité

Auto Added by WPeMatico

La liste des Spamwords à éviter

Cet article est apparu en premier sur le site : http://www.emailstrategie.com/2017/08/18/blog/la-liste-des-spamwords-a-eviter/

la liste des spamwords à proscrire de vos emails

Passer directement dans la boîte des courriers indésirables, c’est l’enfer pour les marketeurs…Pourtant, il est devenu monnaie courante de voir son taux de délivrabilité dégringolé alors même que l’on a passé du temps à peaufiner un bel email. Alors comment éviter la case « Spam » ?

De nombreux éléments sont à prendre en compte quand on veut améliorer sa délivrabilité : adresse IP, réputation des noms de domaines, qualité de la base de données, etc. Mais surtout, il faut optimiser un maximum votre contenu, de l’objet jusqu’au footer tout en faisant bien attention d’éviter tous spamwords !

C’est quoi un spamword ?

Détecté par les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet), les spamwords sont des mots ou expressions qui sont filtrés et qui vont déterminés si votre email est un courrier indésirable ou non. Ces dernières années, les algorithmes des FAI ont bien évolué. Il était possible, il fut un temps, de dresser une liste de spamwords mais aujourd’hui ce n’est plus forcément possible…

Je m’explique. Un spamword ne suffit plus pour bloquer votre message, il faut une combinaison de différents éléments. Vous vous imaginez, si le mot « Promotion » bloquait l’accès à toute les boîtes de réception de messagerie, de nombreux commerces mettraient leur clé sous la porte ! Aujourd’hui, les FAI se basent sur différents éléments : votre réputation (réputation de votre nom de domaine et de votre IP), le contexte de votre email (échanges précédents), la structure de votre message (placement des spamwords), le nombre d’occurrences de ce spamword et enfin votre orthographe (exit les fautes). La détection de Spamwords est devenu tout un art, un art artificiel et intelligent.

Les spamwords à éviter

Même s’il n’est pas possible de citer toute une liste de Spamwords, retenez que l’accumulation de ces types de catégories peuvent porter préjudice à votre campagne emailing :

  • Promotion / Gratuit : promotion spéciale, offert, 100% gratuit, pas chère, …
  • Sexe : sexuel, amour, sexy, viagra, …
  • L’argent, du bancaire aux jeux : facture, sans frais, virement, …
  • Les exagérations : félicitations, bravo, exclusivité, incroyable, extraordinaire, …
  • Santé : régime, performance, …

Sachez également, que les !!!, les mots en MAJUSCULE, les Urgent et les 100% sont à utiliser avec parcimonie !

Je vais vous partager deux exemples d’emails et vous expliquer pourquoi ils sont allés directement en boîte de courriers indésirables. Vous verrez que dans ces derniers, en plus de contenir des spamwords, ils contiennent davantage d’images et que de texte, ce qui accumule les mauvais points selon les algorithmes des FAI et webmails…

1er exemple : une société proposant des mutuelles

Un secteur, qui fait partie des catégories très filtrées par les boîtes de réception, comme expliqué ci-dessus (cf Santé).

Exeplication d'un email contenant des spamwords

 

2ème exemple : une société e-commerce

Email avec des spamwords

Il aurait fallu, pour ces deux expéditeurs, trouver des synonymes de certains spamwords comme « pas chère », augmenter le volume des textes et utiliser avec parcimonie les majuscules. Bien entendu, les dernières interactions qu’ils ont pu avoir avec les destinataires influent également sur la délivrabilité en boîte de réception.

Comment éviter de tomber dans les Spams ?

Il est de plus en plus compliqué d’éviter les spamwords, tant la liste s’étoffe de jour en jour. Il faut surtout vous poser les bonnes questions : est-ce que mon contenu est pertinent et lisible ? Est-ce que ma liste de contacts s’attend bien à recevoir un email de ma part ? Si votre site e-commerce propose des soldes, difficile de faire abstraction de ce mot dans vos communications !

Il s’agit donc d’avoir les bons réflexes avant tout envoi d’une campagne emailing.

  • Contextualisez votre message et vos potentiels spamwords

Votre email passe dans les spams à cause de certains mots ? Pensez à les intégrer dans une phrase plus longue. Bien souvent, les spamwords sont isolés et directement détectés par le FAI. Alors qu’une phrase complète comme « Votre magasin lance ses Soldes d’été, profitez de jusqu’à -70% sur une sélection de produits » passera mieux qu’un simple « Soldes d’été ». Attention tout de même à ne pas répéter plusieurs fois les même spamwords, cherchez des synonymes par exemple.

  • Intégrez des images avec les Spamwords

Quand on s’intéresse à la délivrabilité, il y a une règle à respecter, celle du 60/40. C’est à dire, 60% de texte et 40% d’image. Votre texte contient des spamwords ? Préférez alors les intégrer dans vos images. En effet, il est plus compliqué pour un FAI de détecter les mots dans une image que dans un texte. De la même façon, éviter d’insérer ce spamword dans la balise Alt de votre image.

  • Testez la délivrabilité de votre message

Avant tout envoi, il est préférable de tester les filtres anti spam des FAI et webmails. Aujourd’hui il existe différentes solutions comme celles proposées par EmailStrategie, qui consistent à contrôler l’affichage de vos emails dans les boîtes de réception (Outlook, Gmail, iPhone, …). Pour aller encore plus loin, la fonctionnalité « Spam Analyse » va jusqu’à soumettre votre message aux filtres anti-spam des boîtes de réception et ainsi vous indiquer si votre message sera bien délivré à votre destinataire.

test antispam sur wewmanager

  • Personnalisez votre contenu

Un email personnalisé est signe d’une relation avec son destinataire. En effet, un message qui reprend le prénom ou le nom du destinataire, à plus de chance d’arriver à bon port. Une bonne façon de contrer les contrôles anti-spam des FAI.

Je continue à tomber dans les Spams, que faire ?

Éviter certains spamwords ne suffit pas toujours…

Comme expliqué en introduction de cet article, de nombreux éléments entrent en compte dans la délivrabilité de votre email. Cela peut provenir de la qualité de votre base de données, de votre IP, de vos liens, du surdosage d’images, etc… Vous trouverez des conseils et bonnes pratiques à appliquer pour assurer une bonne délivrabilité dans notre webinaire « 5 astuces pour arriver en boîte de réception« . Expert depuis plus de 15 ans dans le domaine de la délivrabilité des emails marketing, EmailStrategie est à votre disposition pour étudier votre délivrabilité et vous conseiller, vous pouvez contacter nos chefs de projets au +33(0)5 46 66 10 00.

L’email est le canal marketing le plus puissant pour toucher votre cible et fidéliser vos clients, ne laissez pas les filtres anti-spam vous faire manquer des opportunités !

 

 

L’article La liste des Spamwords à éviter a été publié sur le blog de EmailStrategie.

Powered by WPeMatico

Tester vos emails avant de les envoyer

Cet article est apparu en premier sur le site : https://www.blogemailing.com/2017/05/tester-emailing/

Si vous n’êtes pas encore au courant, vous devez savoir qu’il existe de nombreux navigateurs et de nombreux clients de messageries différents, et que selon l’outil utilisé par vos abonnées l’affichage de votre mail à l’ouverture de celui-ci est différent de votre message de base. Cela n’a pas nécessairement d’importance au premier regard mais une fois les résultats tombés, vous risquez d’être surpris, car un email, dont le contenu ne s’affiche pas ou mal, est une raison qui pousse vos clients à se désabonner de votre newsletter. La solution ? Il faut tester et vérifier vos mails avant l’envoi.

Prévisualiser

Les TPE et les PME ont la possibilité de passer par un outil d’emailing proposant des fonctionnalités permettant de prévisualiser vos mails avant de les envoyer. Mailpro vous propose exactement ce que vous cherchez, et cela gratuitement, en effet vous pouvez en amont, grâce à cet outil, voir sur les différentes messageries et webmail, les problèmes d’affichage de votre message et ainsi vous permettre de corriger le tir avant l’envoi. Faire ce travail assure à vos campagnes d’emailing un ROI rentable et vous évite de terminer dans l’onglet spam de vos abonnées.

Tester

L’utilisation d’un outil d’emailing est très rentable pour les TPE ou PME, mais pour les particuliers ou les auto-entrepreneurs voire même pour les freelances qui utilisent l’emailing rarement, passer par un outil d’emailing peut s’avérer peu rentable, voire inefficace. Ainsi si vous n’envoyez qu’un à deux mails promotionnels par mois ou pas année, nous vous conseillons de faire des tests d’envoi manuellement.

On s’adresse uniquement aux particuliers, car cette solution prend beaucoup de temps et reste chronophage, il est donc recommandé pour les grandes campagnes d’email d’utiliser un outil d’emailing, et pour les envois ponctuels de tester vous-même l’affichage de votre message en vous connectant à différentes messageries afin de déceler l’erreur qui pourrait nuire à la rentabilité de votre message.

Pour finir, penser à vérifier la délivrabilité de vos mails, et le contenu textuel et visuel mais également les liens de votre message.

Cet article Tester vos emails avant de les envoyer est apparu en premier sur Blog Emailing.

Powered by WPeMatico

Attention à l’impact des plaintes pour abus sur votre délivrabilité

Cet article est apparu en premier sur le site : https://www.blogemailing.com/2017/05/impact-plaintes-delivrabilite/

Pour rappel, la délivrabilité est la capacité de vos envois d’email, donc de vos campagnes mailing, à parvenir à destination, c’est-à-dire dans la boîte de réception de vos clients. Nous avons déjà pu aborder ce sujet, mais il y a un point sur lequel il ne faut pas faire l’impasse, il s’agit des plaintes pour abus.

Ce qui pousse vos abonnés à porter plainte

Une plainte pour abus se définit de la manière suivante: c’est lorsque l’un de vos abonnés décide de vous signaler en plaçant votre mail dans ses spams. Il y a plusieurs raisons à cela, je vous donne les plus courantes et celles auxquelles on ne pense pas nécessairement.

Un internaute peut vous signaler parce que vous lui envoyez des mails trop souvent, qui ne sont pas toujours pertinents pour lui. De plus, il peut ne pas vous reconnaître en tant  qu’expéditeur de confiance. Il faut faire attention à ne pas forcer les gens à recevoir vos mails, la CNIL est très stricte à ce sujet et vous risquez d’être blacklisté et de ne plus pouvoir envoyer de mails.

Eviter les plaintes pour vous protéger

Si vous vous demandez s’il est possible d’éviter que vos abonnés ne vous signalent, et bien la réponse est non. Mais vous pouvez limiter ce risque au maximum, en effet pour cela vous devez travailler sur plusieurs points.

Premièrement, il faut gérer et segmenter votre base de données. En effet, votre base de données est la clé de vos campagnes, il faut donc bien faire attention à ce qu’elle ne contienne pas uniquement des internautes inactifs, il est même parfois préférable de supprimer ces abonnés de votre de base de données. Pour vous aider, il existe une technique marketing appelée double opt-in qui vous assure des adresses mails 100% fiables et des prospects avec déjà un certain niveau d’engagement.

Vous pouvez également suivre une ligne éditoriale pour vos envois ou utiliser des logiciels d’emailing qui proposent l’automatisation d’envoi des mails. Cela vous permet de gérer vous-même votre fréquence d’envoi et de suivre les résultats.

Enfin, nous vous conseillons de travailler votre contenu, qu’il soit textuel ou visuel ou bien les deux, vous devez délivrer un message pertinent et qui intéresse vos abonnés. Cela permet à votre lecteur de s’identifier à ce que vous faites et surtout renforce le sentiment d’appartenance à votre marque.

Cet article Attention à l’impact des plaintes pour abus sur votre délivrabilité est apparu en premier sur Blog Emailing.

Powered by WPeMatico