Archives de l’auteur : arno pub

Doublez le taux d’ouverture de vos E-mails

Cet article est apparu en premier sur le site :

Dans ce Chapitre, je vais partager avec vous quelques astuces que vous pouvez suivre pour augmenter le taux d’ouverture de vos E-mails. Restez avec moi…
Rédigez un Objet efficace et productif

Rien ne se passe tant que votre E-mail reste fermé. Vous pouvez très bien avoir rédigé un E-mail parfait, capable d’éviter tous les filtres pour atterrir tout droit dans la Boîte de Réception de votre destinataire, mais si l’Objet de votre courriel est ennuyeux, personne ne l’ouvrira.

C’est pour cela que l’Objet est très important. L’Objet constitue presque à lui seul la décision finale d’ouvrir ou non l’E-mail.

N’ayez pas peur de faire des essais. Il faut tenir bon et essayer jusqu’à parvenir à éveiller l’attention de vos abonnés. Utilisez votre Objet à bon escient pour  surprendre, interroger, confondre faire rire ou même agacer.

Attention toutefois à ne pas offenser vos destinataires avec l’objet de votre mail.
Ne vous limitez pas au profil que vous ciblez. Vous pouvez tout-à-fait parler de sujets
différents si vous pensez que cela peut intéresser vos lecteurs et les inciter à ouvrir votre mail.

Mais il faut rester cohérent. Voici quelques exemples :
Quittez votre job et gagnez encore plus d’argent!
Comment apprendre à parler Espagnol comme un Pro !
Dites Bonjour au succès !
Objet incomplet

La curiosité poussera les destinataires à ouvrir votre E-mail. La façon la plus efficace d’éveiller la curiosité chez le lecteur est de débuter une phrase, de faire suivre par des points de suspensions et de continuer la phrase dans le corps de l’E-mail.

Par exemple, commencez votre
Objet par « Voilà une méthode approuvée pour aider les annonceurs à….. » et terminez dans le corps de votre Email : « ….À rédiger un Objet efficace ».

Autrement, votre ligne d’Objet peut contenir le titre « Peu de choses que les gens savent sur… »
…Et votre phrase se poursuit dans le mail : « …Comment augmenter son taux de réponse. »

Vous voyez l’idée ?

 

Ce type d’accroche peut être très efficace. Un Objet incomplet génère une curiosité
qui pousse le lecteur ouvrir le mail pour connaître la suite.

Implication

Une bonne accroche en Objet passe par l’implication du lecteur. L’Objet doit impliquer l’idée que votre E-mail contient la réponse à la question posée et qu’il faut donc l’ouvrir pour connaître la solution.

Voici quelques exemples :
« Ce que tous ceux qui cherchent à écrire de bons titres devraient savoir »
« Astuces pour aider les gros mangeurs à maigrir »
« Comment perdre du poids en mangeant du chocolat »

En plus du fameux « Ce que vous devez savoir », les Objets avec durée ou
quantité limitée fonctionnent parfaitement. ,
Urgence et affaires à saisir

Le type d’Objets avec durée ou quantité limitée donnent au lecteur l’impression de ne surtout pas rater une telle offre. Vous pouvez ainsi jouer avec l’idée de rapidité ou d’affaires à saisir :
« L’offre se termine à Minuit ! »
« Il ne reste plus que 50 coupons! »
« Offre d’essai sur le point d’expirer (serez-vous dans les temps?) »
« Avez-vous choisi votre horaire ? » (Peu de places encore disponibles)

Ou indirectement: « Les réductions ne sont valables que pour les vacances » ou « Bénéficiez de la version Beta de notre nouveau logiciel GRATUITEMENT jusqu’à sa date de commercialisation !»

Toutefois, vous ne devez pas associer votre Objet à une certaine date, à une certaine heure, à un certain événement, etc. Vous devez trouver un moyen d’éveiller la curiosité et susciter la crainte de laisser filer une belle opportunité :
« Évitez à tout prix ces 5 erreurs fatales du Marketing en ligne »
« Les pièges à contourner pour ne pas perdre d’argent »
La peur de perdre une opportunité constitue l’une des principales raisons d’ouvrir un E-mail.

Ce type d’Objet n’a beau pas impliquer d’urgence directe mais elle est implicite (si vous n’agissez pas rapidement, vous perdez une affaire.

 

Un Objet qui attire l’attention
Pour rédiger un Objet capable d’attirer l’attention immédiate du lecteur, vous devez faire appel aux éléments suivants :
Points d’interrogation: « Comment se fait-il que vous n’ayez pas encore votre copie ? »
Pourcentages: « 99% des annonceurs commentent ces erreurs… »
Chiffres: « Plus de 958 477 visiteurs SANS Google… »
[Nouvelle vidéo]/[vidéo]: « [Vidéo]: Gagnez 1000 clients ( A lire dans les 72 heures – dèsque possible ».
(Rapport gratuit): « Étude de cas en direct : Comment rentabiliser au maximum son nouveau site) »
Re: « Besoin de votre aide (S.V.P)o »

La longueur du champ Objet est également importante. Certains clients et services E-mail raccourcissent l’Objet. Donc, si votre Objet est trop long, il risque de perdre tout son sens pour les lecteurs. Essayez e vous limiter à 30/40 caractères.

Comme vous le voyez, un peu d’originalité et de créativité vous aidera à rédiger l’OBJET.

Le champ Objet de votre E-mail doit être cohérent par rapport au contenu
de votre courriel.

Une façon efficace de trouver LE bon Objet est d’en tester plusieurs. Vous pouvez
parfaitement diviser votre liste de contacts en 2 ou 3 groupes et envoyer 2 ou 3 copies du même
E-mail en modifiant l’Objet. Utilisez ensuite un service de suivi d’E-mails pour savoir quels sont les Objets qui sont entraîné le plus d’ouvertures. Cela vous  donnera un indice sur le type d’Objets les plus intéressants pour votre audience.

Donnez de l’importance à vos mails
Beaucoup d’utilisateurs possèdent un compte gratuit avec Gmail, Yahoo, Live, ect.
Avec les changements apportés par Google à sa boîte mail, il peut être compliqué de voir nos E-mails ouverts et consultés.

La boîte de réception Google se divise maintenant en 3 onglets : Principale, Réseaux Sociaux et Promotion. Google une technologie similaire à celle servant à filtrer les

Spam de la boîte des destinataires, afin d’être certains que les courriers qu’ils reçoivent les intéresseront. La majeure partie des E-mails « importants » finiront ainsi dans l’onglet Principale, et les moins importants dans l’onglet Promotions.

Dans la plupart des cas, si vous envoyez une Newsletter (il peut s’agir d’une simple mise à jour de blog pour dire : « Salut ! J’ai ajouté un article à mon Blog ! »), votre mail risquera d’être classé sous l’onglet Promotions. Cela est problématique, car il se perdra sous un flot d’E-mails commerciaux.

Gmail détermine automatiquement le degré d’importance des messages reçus en prenant en compte différents facteurs, tels que :
1. Qui a envoyé l’E-mail ? Si vous recevez beaucoup de mails d’un certain Bob, le système déterminera que les messages provenant de Bob sont importants.
2. De quoi traite l’E-mail. Si vous avez l’habitude de lire de nombreux E-mails relatifs au foot, les E-mails contenant le mot-clé Football seront classés comme important.
3.  Actions de l’abonné: réponse, lecture seule, archivage, suppression. Les messages classés comme Favoris par le destinataire sont considérés comme plus importants que ceux archivés sans les ouvrir.

Tout cela se fait automatiquement avant qu’un destinataire ouvre le message.
Comment faire en sorte que votre message soit considéré comme « Important » ?

Voici quelques astuces :

  1. Conversez avec vos abonnés. Faites en sorte qu’ils répondent à vos E-mails. Par
    exemple, lorsque vous envoyez un message de Bienvenue, vous pouvez ajouter : « S’il vous plaît, faites-moi une faveur. Confirmez-moi que vous avez reçu ce message. Certains ne le feront pas; d’autres oui. Vous pourrez alors engager la conversation.
  2. Faites en sorte que vos destinataires classent vos E-mails comme Favoris. Tenez-les en haleine en ajoutant par exemple un P.S du type: « La prochaine, fois, je vous donnerai plus d’astuces et de conseils pour savoir comment…. »
  3. Faites en sorte que vos destinataires classent vos mails dans un dossier spécifique ou y ajoutent une balise.
  4. Incitez vos destinataires à transférer vos mails. Incluez un lien « Transférer à vos amis » et invitez-les à le partager avec leurs amis susceptibles d’être intéressés.

5. Incitez vos destinataires à partager vos mails sur les réseaux sociaux, en incluant des liens vers des profils sociaux.

En respectant toutes ces étapes, vous indiquez à Google que vos destinataires sont
Intéressés par vos mails et aiment vous lire.

Optimisez votre aperçu
Ouvrez votre boîte de réception personnelle et regardez la première ligne de texte suivant l’Objet. Voici ce que l’on appelle « aperçu ». Généralement, il s’agit de la première ligne d’un message HTML ou d’un message texte.

Sous Outlook, l’aperçu est une petite ligne de texte en aperçu automatique. Sous
Yahoo, c’est une fenêtre pop-up contenant l’aperçu qui s’affiche lorsque vous placez le curseur sur la ligne Objet de votre page d’accueil Yahoo. Quant aux utilisateurs de Gmail, ils ont accès à un texte grisé, apparaissant sur la ligne d’Objet.

L’aperçu vient juste à la suite de l’Objet. Cette petite zone de texte (très importante !)
peut inciter le destinataire à s’intéresser à votre message, lorsqu’il parcourt sa boîte de réception à la recherche des messages à ouvrir et de ceux à supprimer.

Nombreux sont les fournisseurs de service qui utilisent l’aperçu par défaut. C’est pourquoi dans la plupart des cas, l’aperçu contient un texte demandant au lecteur de cliquer sur un lien, de consulter une page Internet, voire d’ajouter une adresse mail à sa liste de contacts.

Voici quelques exemples: « Vous avez du mal à lire cet E-mail? Cliquez ici. » Ou bien« Cliquez ici pour une meilleure version. »

Ces titres sont tout-à-faits légitimes, mais ils ne devraient pas se trouver en Objet, car aucune de ces phrases n’indique au destinataire de quoi traitera l’E-mail, ce qui risque de ne pas l’inciter à le consulter.

Les exemples d’aperçus ci-dessus comprennent deux erreurs classiques : ils font référence au contenu réel du message et/ou n’incluent pas le nom ou la marque de l’expéditeur.

En fonction de ce que vous donnez à voir dans votre aperçu, vous gagnez (ou perdez) l’occasion de vous démarquer de vos concurrents et d’inciter votre destinataire à lire votre message.

Alors, profitez bien de cet espace. Une façon efficace d’attirer vos destinataires au moyen de votre aperçu consiste à ajouter une ligne de texte au-dessus de l’option « Afficher dans votre Navigateur ». Vous pourrez alors répéter l’offre, le code promotion ou l’accroche commerciale que contient le corps de votre message.

Un aperçu savamment rédigé ajoutera de la valeur à votre E-mail, éveillera la curiosité du destinataire et incitera ce dernier à découvrir immédiatement de quoi vous voulez lui parler.

Trouvez le bon moment pour expédier votre mail
Le montant où votre mail sera délivré est déterminant. Le meilleur créneau se situe entre 8h30 et 15h30, heure de votre destinataire). Les meilleurs jours sont le mardi, le mercredi et le jeudi. Ce ne sont pas des bêtises!

A ces heures, le travail bat son plein et les utilisateurs sont plus actifs.
Donc, si vous envoyez des offres, promotions, coupons et autres types de supports,
pensez à les envoyer en milieu de semaine.

Toutefois, pour les E-mails ne s’adressant pas à des sociétés, vous pouvez aussi envoyer vos E-mails les week-ends, lundi et vendredi. Ces journées seront tout aussi efficaces pour inciter vos destinataires à agir. Pensez aux fans de sport, musique, cinéma et autres….Ils seront sans aucun doute plus réactif le week-end.

De plus, certains utilisateurs réservent leurs achats pour le week-end, car leur humeur s’y prête plus. Les week-ends sont donc parfaits pour l’envoi de codes promotionnels et d’offres spéciales. Les utilisateurs consultent beaucoup leurs E-mails en week-end. Ne les sous-estimez pas !

Autre chose importante : la régularité de vos envois. Envoyer un E-mail chaque lundi,
vendredi, samedi ou dimanche apportera en général de meilleurs résultats et le taux d’ouverture de vos mails sera certainement plus élevé que si vous envoyez des courriels au hasard, entre le mardi et le jeudi.

Ne jamais abandonner !

Il s’agit ici de relancer les abonnés qui n’ont pas ouvert votre précédent mail. Supposons que le taux d’ouverture de votre dernière campagne s’élevait à 20-25%.
Cela signifie que 75-80% de vos abonnés n’a jamais ouvert vos E-mails. Il est essentiel que vous leur renvoyiez les courriels qu’ils n’ont pas ouverts la première fois.

Il s’agit en quelque sorte d’une méthode « seconde chance », pour que vos E-mails soient lus, sans pour autant déranger et agacer leurs destinataires.
Vous pouvez conserver une copie de votre message ou modifier l’Objet, pour être certain à 100% que l’abonné lira cette fois votre message : « Vous avez déjà raté cette opportunité (dernièreChance!) », « Voici un lien vers une version d’essai

gratuite (OUVREZ VITE!) » ; « Lien gratuit pour télécharger le dernier rapport (IMPORTANT) ».

6. Générez un maximum de clics
Vous savez que les E-mails n’ont pas pour but de vendre un produit aux destinataires.

Leur but est de les inciter à cliquer sur des liens ou à se rendre sur votre site. Lorsqu’ils ouvrent votre E-mail, vos destinataires doivent comprendre POURQUOI il est important pour eux de cliquer sur ce lien. C’est la seule chose qui importe pour eux.

Dans ce Chapitre, je vous donne 5 petites astuce pour obtenir le maximum de
clics. Car n’oubliez pas : plus vous en laissez filer, plus vous perdrez d’argent…

Soyez concis, direct et ne tergiversez pas
Autrefois, les longs E-mails étaient efficaces. Les gens n’en recevaient pas autant à l’époque.

Ils avaient donc plus de patience et de temps pour lire les messages. Mais aujourd’hui, c’est Le contraire. La longueur d’E-mail idéale est celle à laquelle vous pouvez voir l’intégralité du message sans avoir à faire défiler la page.

Lorsque les gens reçoivent un long E-mail, ils se disent : « Allez, je le lirai demain. Je
n’ai pas le temps aujourd’hui. » Et ils le mettront de côté, sans JAMAIS y revenir. Si cet E-mail provient d’un proche ou d’un ami ils y reviendront. Mais pas s’il provident d’un annonceur.

Le lendemain, ils recevront d’autres messages commerciaux, et auront déjà oublié le vôtre.

Le but est donc de leur faire ouvrir et lire votre mail immédiatement. Pour cela, il faut que vous soyez concis, rapide et direct. Pensez aussi à inclure des liens cliquables.
Pour mettre à profit l’espace dont vous disposez, vous pouvez retirer la formule de
salutation.

Pas besoin d’utiliser le « Salut !… ». Ne perdez pas de place avec ça. Privilégiez plutôt un Objet clair et précis, et apportez les informations complémentaires dans votre mail.

Par exemple, si votre rapport indique que la plupart des abonnés utilise un compte MS Outlook,Yahoo!Mail, Hotmail et Gmail, il pourrait sembler utile de créer des comptes E-mail tests, que vous pourrez utiliser pour vous envoyer à vous-même des courriels d’essais.

De cette façon, vous verrez comment votre mail s’affiche une fois reçu. Si quelque chose vous dérange, vous pourrez le modifier avant de le renvoyer à toute votre liste.

Placez vos liens de façon stratégique
Combien de liens devez-vous inclure à votre mail et où doivent-ils se trouver ?
Le nombre idéal de liens est de 3. Si vous n’utilisez qu’1 lien, cela risque de ne pas suffire.

Si vous en utilisez 4, cela risque d’être trop. 3 est le nombre idéal :
1. Placez le 1er lien dans votre introduction juste après le 1er paragraphe (à la place d’un lien vous pouvez utiliser une image et la rendre cliquable). Ce premier lien doit éveiller la curiosité.
Vous pouvez aussi inclure une phrase d’accroche, suivie du lien.

  1. Placez le 2ème lien dans la partie centrale du message. Le texte utilisé pour ce 2ème lien doit expliquer aux lecteurs les avantages liés au fait de cliquer sur le lien.

3.Placez le 3ème lien en guise de P.S si votre message est court, ou directement dans le message.

Si vous n’avez toujours pas commencé à tirer avantage du P.S, il est temps de vous y mettre.

Vous savez que la plupart des gens préfèrera lire un PS plutôt qu’un mail entier.
Tirez donc profit de cet espace. Vous pouvez vous en servir pour inclure les liens et
information les plus importants.

Intégrez au maximum 3 liens dans votre E-mail, et seulement si cela est nécessaire. Si selon vous un seul suffit, ne surenchérissez pas.
Si vous voulez inclure plusieurs liens à votre message, il est inutile de retaper chaque lien trois fois. Une seule fois suffit. Ne surchargez pas vos E-mail de liens en pagaille.

Envisagez de présenter les liens sous formes d’ URLs (http://www.logiciels-professionnels.com/solution-emailing.php) plutôt que sous forme d’hyperliens. Une URL cliquable est plus attendue dans un E-mail.

Si vous placez des hyperliens dans votre texte, cela donne l’impression que vous « forcez » un peu trop la vente. Une URL a un aspect plus personnel. Lorsque vous partagez un lien avec un ami, vous copiez/collez le lien dans l’E-mail et l’envoyez. Vous ne pensez pas une minute à mettre des hyperliens dans votre texte, pas vrai ?

Toutefois, si l’URL est trop longue et/ou contient des paramètres de suivi, elle peut ne pas sembler attirante. De plus, une longue URL peut être corrompue lors de l’affichage dans le mail du client, et ne plus être cliquable.

Donc, si vous devez inclure une URL longue dans votre mail, il peut être intéressant de la cacher dans le texte d’accroche. Autrement, vous pouvez utiliser un service de raccourcissement d’URLpour raccourcir votre URL.

Liez images et vidéos
Vous ne voulez pas intégrer de vidéo en direct à votre mail ? Cela ne marchera pas. Pensez à inclure une impression écran de la vidéo en question, et de la rendre cliquable.

Les lecteurs verront l’option « PLAY » sur l’image, qui leur indiquera qu’ils peuvent lire la vidéo. Ils cliqueront dessus, et seront alors redirigés vers une page Internet, sur laquelle se trouve la vidéo.

De plus, vous pouvez ajouter un lien vers la page de la vidéo juste après l’image.
Les destinataires qui lisent le message en texte brut ne verront pas l’image mais verront le lien vers la vidéo.

La clé de la réussite est de s’assure que l’option PLAY soit visible sur l’image. Dans le champ Objet vous pouvez écrire “[Vidéo]…” pour inciter à l’ouverture.

Veillez bien à utiliser une balise d’image ALT. Chez la plupart des destinataires, rien ne s’affichera. Cela est dû au fait que de nombreux E-mails bloquent les images par défaut. L’abonné .ne verra donc qu’un carré blanc vide, surmonté d’un texte. Vous devez donc bien penser à utiliser les majuscules.

N’écrivez pas « Logo commercial », ni « image vidéo ». Personne n’y fait attention. Le texte en majuscule doit inciter à l’action. Par exemple, vous pouvez dire : « Cliquez ici pour voir une vidéo étonnante » ou « Cliquez ici pour découvrir des secrets jamais dévoilés ».

Ou encore « Cliquez ici pour découvrir des fonctions méconnues du logiciel ».

Le texte en majuscule doit être concis et inciter à l’action.
Dites simplement à l’abonné ce qu’il a à faire.

Envoyez des E-mails qui donnent envie
Les statistiques disent que la majorité des E-mails est maintenant ouverte via mobile.
Cela représente de nombreux abonnés à ne pas perdre. C’est pourquoi vous devez envoyer des E-mails capables de s’afficher même sur un appareil mobile.

Lorsque vous concevez vos mails, pensez à ces quelques astuces :
Restez simple. Utilisez un texte brut ou un format HTML.
Soyez direct, clair et concis dans votre message.
Utilisez Google pour trouver des modèles d’E-mails attractifs.

Vous trouverez de nombreux modèles au format HTML, qui s’afficheront parfaitement sur les tablettes, ordinateurs de bureau et portables.

Réduction du volume de plaintes pour SPAM
Vous aimeriez diminuer virtuellement le taux de plaintes pour SPAM?
Voici une astuce sympathique: Ajoutez la ligne de texte “Signaler comme Spam| Se désinscrire” en haut de votre Email et associez-le à votre page de lutte contre le SPAM et à votre adresse mail.

Pour que les E-mails que vous envoyez génèrent du résultat

Cet article est apparu en premier sur le site :

  1. Collectez les adresses E-mail de vos abonnés par le biais d’un formulaire de souscription Intégré à votre page d’accueil ou à votre site Internet.
    2. Imaginez une page d’accueil visuellement attractive et donnez à vos visiteurs une bonne raison de s’abonner à votre page.
    3. Pour augmenter le nombre de vos abonnés, attirez sur votre site un profil type de visiteurs et convertissez-les en abonnés fidèles, qui par la suite vous feront d’eux-mêmes de la publicité.
    4. Faites parler de vous dans la presse.

    À vous de jouer, maintenant ! Car la théorie, c’est joli, mais la pratique, c’est mieux !

  2. Choisissez un système de Marketing par E-mail fiable

Maintenant que vous savez comment attirer vers votre site un profil type d’utilisateurs
et d’en faire de nouveaux abonnés, vous pouvez choisir un système de Marketing par E-mail ou un logiciel qui vous permettra d’envoyer automatiquement des courriels aux contacts de votre carnet d’adresses.

Avantages et inconvénients liés à l’utilisation d’un fournisseur de service de courriel
Nombreux sont les annonceurs qui préfèrent avoir recours à un fournisseur de services de courriel à distance tel que MailChimp, Aweber, iContact etc. Il existe des avantages et des inconvénients à cette pratique, mais les principales difficultés constatées sont les suivantes :

  1. Coûts mensuels élevés. Les fournisseurs de service vous facturent selon le volume de votre liste. Plus elle est importante, plus il vous en coûtera cher d’envoyer des mails et des Newsletters.
    Vous devrez débourser de 100$ à 10000$ par mois si votre liste d’abonnés est
    élevée.
    1. Niveau de contrôle. Vous chargez votre liste et vos messages vers une base de données tierce, ce qui signifie que vos listes et vos données sont contrôlées par un tiers.
      Par exemple, Aweber et MailChimp n’autorisent pas le lancement d’une campagne
      à partir d’une liste importée et demandent aux abonnés de s’inscrire encore et encore.
      3. Suspension de compte. Un fournisseur de service d’E-mail peut suspendre votre compte à tout instant, même si votre taux de réponse est élevé et demander à vos abonnés de confirmer deux fois leur souscription.
      4. Perte de données.Un fournisseur de service détient toutes vos données –- Listes d’E-mails,messages, réponses automatiques – et dans le cas où ils fermeraient un jour ou suspendraient votre compte, vous n’auriez plus accès à vos données et devriez tout reprendre depuis le début.

    Donc, peu importe combien votre première liste vous aura rapporté :

    vous pourriez tout perdre en un jour.

    Dans ces cas de figure, vous ne contrôlez pas vos données et pouvez être radié du
    service à tout instant; vous devrez de plus vous réinscrire ailleurs si votre compte était suspendu.

    Vous voulez être sûr de conserver votre liste de contacts. Le processus de migration vers un Tiers peut parfois entraîner la perte de données.

    Voici quelques témoignages d’annonceurs, à propos des fournisseurs de service :
    « Je me suis renseigné sur les services de réponse automatique et ai apprécié les fonctions et services de répartition proposés par MailChimp. Mais j’ai aussi entendu tellement de mauvais témoignages à propos de MailChimp, qui apparemment peut fermer les comptes sans prévenir. Hors de question de jouer à la roulette russe avec ma liste de contacts ! »

    « Nous sommes passés de chez iContact à MailChimp, puis maintenant à Aweber.
    Nous avions quitté iContact pour MailChimp pour réduire les coûts. Ensuite nous avons opté pourAweber car Mailchimp ne nous laissait pas générer des réponses automatiques pour les listes importées. Comme vous l’avez dit, Aweber propose des outils de gestion et de statistiques très efficaces.
    Il faut avoir conscience qu’Aweber demande aux abonnés importés de s’inscrire à chaque fois. »
    « Lorsque Mailchimp m’a banni, j’ai perdu facilement un an d’économies… »
    « Vous avez totalement raison ! Mailchimp met beaucoup de temps à répondre (jeparle de jours entiers!!!), voire ne répond pas du tout. Et cela nous fait perdre des clients, c’est sûr !
    C’est pour cela que nous envisageons de changer de plateforme de service après 4 ans chez MailChimp. »
    « Notre compte a aussi été bloqué l’an dernier, mais nous n’avons jamais su pourquoi. Nous ne vendons rien via notre Newsletter. Nous ne parlons même pas d’argent (ce n’est pas notre domaine). Nous rédigeons des actualités commerciales dans le cadre de notre initiative CRM. Nous leur avons envoyé plusieurs courriers. Tous ont été ignorés. Nous avons fini par créer un nouveau compte et à réimporter toutes nos listes. Mais vous avez raisons à propos des problèmes posés par l’interface graphique d’Aweber. Et leurs modèles ne sont clairement pas aussi jolis
    que ceux de MailChimp. Alors nous recherchons toujours une alternative à MailChimp. »

    Pour résumer : les fournisseurs de service à distance peuvent être très utiles aux débutants car ils proposent plusieurs outils marketing.

  1. Faire de vos abonnés des clients actifs
    Bien. Vous avez commencé à collecter des abonnés et avez installé votre système d’E-mails chez vous ; il est désormais temps de transformer vos abonnés en clients qui vous rapportent de l’argent.

Le Marketing se base sur une approche très subtile. Inutile de brusquer les gens en leur demandant de vous acheter quelque chose rapidement: cela les ferait fuir.
Analysez les 10 tactiques suivantes, et transformez vos abonnés en clients actifs et
heureux :

  1. Ajoutez le lien pour télécharger la version Démo dans votre E-book. Vous pouvez, au choix, inclure le lien à chaque bas-de-page, ou créer une page spécifique dans votre E-book qui suggère une Démo ou propose de s’abonner pour tester le service. En utilisant une page spéciale, vous pourrez donner quelques exemples d’avantages et ainsi encourager les visiteurs à cliquer sur la Démo et à essayer.

2. Ajoutez le lien de téléchargement dans l’E-mail de Bienvenue une fois que
l’utilisateur aura téléchargé l’E-book, pour lui proposer la Démo. Dès qu’il aura téléchargé le contenu, vous pourrez lui envoyer un E-mail pour le remercier. Même si

vous aviez déjà envoyé un lien pour ce contenu, vous pouvez en remettre un ici. Ceci est une bonne tactique pour ajouter une Démo ou une offre d’essai.

  1. Ajoutez à la fin de votre E-mail une petite note pour suggérer aux utilisateurs de tester votre produit/service ou de consulter la Démo. Le lien doit mener vers la page où il est possible de télécharger la Démo et de consulter la vidéo de démarrage / ou de télécharger le manuel d’aide au démarrage. Il est aussi possible de donner le lien à utiliser pour s’enregistrer à un Webinaire en 5 sessions.
  2. Lancez une Démo rapide à la fin du Webinaire pour susciter l’intérêt chez le public
    de découvrir votre produit. Mais soyez explicite et informez les participants qu’une Démo aura lieu à l’avance, pour qu’ils aient le choix de partir avant s’ils le souhaitent. Beaucoup d’entre eux resteront si le contenu de votre Webinaire est intéressant. Évitez de trop parler de votre produit ou de trop le montrer pendant le Webinaire; car vous le présenterez déjà suffisamment àla fin.

5.Après le Webinaire, envoyez une relance. Envoyez un E-mail à chacune des
personnes s’étant inscrites au Webinaire, avec un lien vers un Webinaire à venir ou du contenu quivous semble important, pour perpétuer le cycle. N’envoyez pas votre E-mail qu’aux participants, mais à tous les inscrits. Vous pouvez même diviser votre liste entre inscrits et participants, pour que votre E-mail soit encore plus  personnalisé.

  1. Configurez l’envoi automatique d’E-mails toutes les 1-3 semaines après un téléchargement.
    Segmentez votre liste et pensez à retirer les abonnés déjà clients. Toutefois, si vous proposez le téléchargement gratuit d’une Démo, les relances devront inclure un support éducatif, capable d’intéresser tous les profils.
  2. Rédigez votre texte en partenariat avec un autre auteur, pour bénéficier d’un soutien complémentaire et élargir votre public. Voici quelques exemples :
    • Envoi de vos contenus respectifs à vos listes mutuelles.
    • Partage des contenus sur vos réseaux sociaux mutuels.
    • En même temps que vous proposez vos services, présentation du service /produit de votre partenaire avec par exemple un coupon de découverte. Si votre partenaire fait de même, ses propres abonnés seront susceptibles de vous rejoindre.
  3. Contactez les utilisateurs n’ayant pas complété toutes les étapes de la souscription.
    Nombreuses sont les sociétés (proposant une période d’essai) dont les démarches sont interminables et qui donnent aux utilisateurs le sentiment de ne jamais en finir.

Email marketing 3° secret

Cet article est apparu en premier sur le site :

CONCERNANT L’AUTEUR

Je travaille depuis plusieurs années dans le domaine de l’emailing et de l’emarketing

J’ai su mettre à profit mes compétences dans le domaine ainsi que mon expérience pour concevoir des solutions novatrices et flexibles.
Le Marketing par E-mail est en évolution constante. C’est pour cela que nous devons nous informer et apprendre de nouvelles techniques pour approcher les prospects et s’assurer que nos E-mails soient reçus et consultés.

Le Marketing par E-mail s’appuie sur des recherches et des tests constants. Pour établir ce rapport, je me suis basé sur mon expérience dans le domaine du Marketing par courriel.
J’y révèle des astuces pertinentes, qui fonctionnent à la perfection. Je vous garantis que vous pourrez augmenter votre nombre d’ABONNÉS et votre TAUX DE RÉPONSE, en mettant en place de simples techniques, auxquelles je vous donne spécialement accès !

Ne ratez pas le coche !

Avant de poursuivre votre lecture…Imprimez ce rapport sur papier …. Je vous assure que les bénéfices que vous réaliserez seront bien plus élevés que si vous vous contentez de consulter la documentation en ligne.

Je vous encourage donc à imprimer ce rapport avant de continuer votre lecture.

 

, FAITES EN SORTE D’ATTIRER CE PUBLIC.
Essayez de dénicher les personnes qui seront intéressées par votre offre, et attelez-vous à les ramener vers vous.

Bien. Vos abonnés et clients peuvent vous aider. Pour cela, vous devez avoir recours
à ces stratégies :
1. Demandez-leur ce qui, dans leur expérience personnelle, les empêche le plus
d’avancer.
2. Envoyez-leur de petits sondages pour savoir pourquoi ils ont acheté votre produit,
et en quoi il leur est utile.
3. Encouragez-les à répondre à vos mails et à partager leur expérience avec vous.
Vous trouverez différents groupes d’individus (agents immobiliers, docteurs, directeurs de PME, enseignants, etc. etc.) que vous pourriez intéresser.

Une fois que vous savez à qui vous adresser, vous devez cibler chaque catégorie
en leur adressant des messages qui leur parlent.

De mon côté, ma technique a consisté à publier sur mon blog des messages relatifs
à mon logiciel de gestion marketing, en ciblant les besoins de chaque groupe.

Ainsi, chaque catégorie d’utilisateur pouvait comprendre précisément en quoi le logiciel leur serait utile.

Ok, jusque-là tout va bien….Mais voici d’autres conseils…
… FAITES PARLER DE VOUS DANS LA PRESSE.

De l’importance de se faire bien voir par la Presse
Vous pourriez tout-à-fait engager une agence publicitaire pour rédiger une annonce et la faire diffuser pour vous. Mais cela risquerait de vous coûter cher et peut-être même de créer en vous une certaine frustration. Il existe d’autres solutions, tout aussi efficaces.

Je vais vous donner quelques conseils pour réussir à attirer les journalistes susceptibles d’être intéressés par votre histoire, et donc de vous faire un papier :

Étape 1. Formulez votre proposition en une seule phrase claire.
Si vous représentez une entreprise, vous pouvez faire la promotion de vos services ou de votre logiciel. Dans le cas des bloggeurs, cela représente un article type.
Assurez-vous que le produit pour lequel vous faites de la publicité VAUT VRAIMENT LE COUP.

Il ne doit pas s’agir d’un produit de mauvaise qualité.
Une fois que vous avez défini un produit ou un service valant véritablement la peine
d’être mis en avant, formulez votre proposition commerciale.

C’est votre proposition qui vous démarquera de la concurrence. Vous devez être en mesure de la résumer en une seule phrase. Servez-vous du modèle ci-dessous:
Ma société <nom> aide <public ciblé><résoudre un problème> avec <produit>.

Voici quelques exemples de propositions tenant en une seule phrase. Elles pourront
vous servir de modèles :
« Soylent: ne vous embêtez plus à faire les courses ni à cuisiner. »
“AirBNB: Séjournez chez des particuliers pendant vos voyages.”

Dans les deux cas, l’objectif du groupe est clair.
À présent, intéressons-nous à ce pitch :
“Plateforme de données statistiques Internet: nous vous aidons à remporter votre
prochain contrat.”

De quoi s’agit-il exactement ?…

Lorsque vous tentez d’élaborer votre propre pitch (accroche), mettez-vous à la place
du journaliste. Imaginez leur réaction lorsque vous leur soumettrez votre proposition.
Si vous pouvez apporter une touche émotionnelle à votre proposition et en faire une espèce de « petite histoire », le succès est garanti.

Comparez cette phrase:
“Nous vous livrons rapidement, où que vous soyez”.
Avec celle-ci:
“Vous avez besoin de remettre un colis demain mais il vous est impossible de vous rendre à la poste aux créneaux disponibles ? Appelez-nous.”

Facile de vous imaginer dans ce type de situation, pas vrai ?

Les histoires sont plus faciles à retenir pour vos interlocuteurs que de simples faits énoncés.
Plus vous marquerez l’esprit d’un journaliste, plus vous aurez de chances qu’il se souvienne de vous par la suite et vous consacre un article.

 

Étape 2. Trouvez les bons journalistes.
Privilégiez le contact avec des auteurs ayant déjà écrit à propos des  services/produits que vous proposez ? Pourquoi ? Car les journalistes, maîtrisant déjà le sujet, comprendrons mieux vos attentes.

Un conseil donc: allez dans Google et recherchez du contenu relatif à vos
produits/services.

Parcourez l’onglet “Navigation”. Autrement, tapez le nom de l’un de vos concurrents.
Pourquoi Google News? Car les auteurs ayant récemment rédigé des articles à propos de produits similaires aux vôtres sont susceptibles d’être intéressés par ce que vous proposez.

Google News affichera les derniers articles rédigés contenant les mots-clés que vous recherchez, votre domaine d’activité, votre public cible vos concurrents. Conservez les liens de ces articles sous une feuille de calculs Google.

Ajoutez les colonnes suivantes à la feuille et remplissez-les avec les résultats donnés
par votre recherche Google :
– Nom complet de l’auteur
– Date de l’article
– Lien vers l’article
– Lien vers le profile Twitter de l’auteur (si disponible)
– Lien vers la page personnelle ou le blog de l’auteur (si disponible)
– Adresse personnelle ou professionnelle de l’auteur (si disponible)

Un E-mail envoyé sur l’adresse personnelle de l’auteur aura beaucoup plus de probabilités d’être lu qu’un E-mail envoyé sur une adresse professionnelle, où il devra se détacher clairement du reste pour être aperçu par son destinataire.
Si aucune adresse personnelle n’est disponible pour joindre le journaliste, mais que vous trouvez son site, effectuez une recherche avec WHOIS. Dans la plupart des cas, vous obtiendrez l’adresse E-mail du propriétaire de la page.

Vous finirez donc par obtenir une liste complète de reporters et de journalistes, avec lesquels vous pourrez entrer en contact.

L’étape suivante consistera à approcher subtilement chacun des journalistes de votre liste.

Étape 3. Rapprochez-vous des journalistes.
Établissez une relation plus proche avec le journaliste pour avoir plus de chances de faire l’objet de l’un de ses prochains articles. Vous aurez aussi une idée plus précise de son style d’écriture et de sa personnalité, et pourrez donc ajuster votre approche.

Voici quelques astuces pour vous permettre de vous rapprocher de journalistes qui ne vous connaissent pas du tout et n’ont jamais entendu parler de vous :
1. Suivez les journalistes sur Twitter depuis votre compte personnel.
2. Retweetez tous les articles qu’ils partagent, susceptibles d’intéresser votre public à
vous.
3. Laissez des commentaires sensés basés sur votre propre expérience suite aux articles qu’ils publient.
Vous pouvez utiliser n’importe quel service de suivi d’E-mail afin de savoir si les journalistes que vous avez contacté ont lu votre mail ou cliqué sur les liens que vous leur avez envoyés.

Étape 6. Pensez à relancer !
Certains journalistes peuvent être attirés par votre proposition mais ne pas y répondre immédiatement.
Vérifiez vos rapports de suivi et déterminez qui a ouvert votre E-mail. Il y a de fortes chances pour que cette/ces personne(s) soit/soient intéressée(s) par votre offre. C’est pourquoi vous devez penser à les relancer 3 à 4 jours suite à votre premier envoi.
Optez pour quelque chose de simple, dans le style:

“Salut,
Nous venons tout juste [d’améliorer notre service].
N’hésitez pas à me donner votre avis sur [notre société]?”

Étape 7. Préparez votre page Internet.
Une fois que vous avez été repéré, vous devez vous préparer à recevoir de nombreuses visites sur votre site.
Voici quelques étapes à suivre pour vous assurer que tout est en place sur votre site :
1. Utilisez Cloudflare pour que votre site se charge plus rapidement.
2. Optimisez vos images pour qu’elles prennent le moins de volume possible et
s’affichent dans une bonne qualité. Cela permet aussi au site de se charger plus vite.
3. Contactez par mail votre fournisseur d’accès et demandez-lui s’il est possible pour lui d’allouer plus de ressources à votre site.
4. Assurez-vous que vos coordonnées soient faciles d’accès sur votre site.
D’autres journalistes pourraient découvrir votre page par hasard et chercher à
vous joindre.

  1. Perfectionnez votre page d’accueil et votre processus de souscription. Si ces éléments ne sont pas respectés, vous pourriez voir votre réputation baisser. Il n’y a rien de pire que de se voir citer dans la presse puis finalement subir 99% de rejet.
    Veillez à ce que votre page d’accueil ne suggère qu’une seule action – télécharger votre application, s’inscrire à la version de test, laisser son adresse mail …

Peu importe l’action, mais elle doit être unique.
À présent, faisons un petit récapitulatif dans le prochain article.