11 conseils d’emailing à ne jamais oublier

Cet article est apparu en premier sur le site :

Vous pouvez avoir 10 000 noms sur une liste d’emailing, mais si les messages que vous envoyez atterrissent directement dans la poubelle, vous n’en retirez aucun bénéfice. D’un autre côté, si vous avez 100 noms sur une liste d’emailing et que tous ces 100 clients vont sur votre site web et passent une commande, vous aurez fait 100 ventes. Donc comment construire une relation avec vos abonnés qui conduira à de futures ventes ?

Voici onze suggestions pour rendre votre liste d’emailing plus réactive :

  1. Suivez un planning

Vous construisez des relations pers

onnelles à travers un contact régulier. L’emailing n’est pas différent. Vous avez besoin d’envoyer des emails selon un planning régulier. Ces emails ne doivent pas être quotidiens ou même hebdomadaires, mais ils devraient être livrés le(s) même(s) jour(s) sans faute. Principe de base : 80% de vos emails devraient être informatifs ; 20% peuvent comporter un message commercial.

  1. Partagez du contenu informatif
  • Des vidéos YouTube
  • Des offres de produits et des réductions
  • Des pins humoristiques ou des photos Instagram
  • Des billets de blog formidables (les vôtres ou des billets écrits par d’autres dans votre domaine)

La seule façon d’être sûr que vos emails sont ouverts au lieu d’être jetés dans la corbeille est d’être sûr qu’ils sont informatifs pour vos clients. N’envoyez pas un pin amusant parce qu’il est amusant. (L’emailing, ce n’est pas Facebook.) Soyez certain qu’il est porteur d’une leçon qui peut servir à votre client.

  1. Parlez de vous aux lecteurs

    email marketing

    email marketing

Écrire pour dire quoi que ce soit de personnel sur vous va à l’encontre du professionnalisme, mais un email marketing n’est pas une lettre professionnelle. Un vendeur peut ne rien vendre les cinq premières fois qu’il parle avec un client potentiel ; mais durant ces cinq conversations, le client apprend à connaître un peu mieux le vendeur. Lors de la sixième visite, il fait son premier achat. La plupart des gens ont besoin de vous connaître avant de vouloir vous acheter quelque chose. Aussi continuez et partagez-en un peu plus sur vous dans vos emails (« un peu » étant le terme clé).

  1. Laissez les lecteurs partager avec vous

Une relation va dans les deux sens. Si vous avez pris le temps de partager un petit peu sur vous, alors vous devriez permettre à vos lecteurs d’en faire de même. Cela signifie que vous devriez conclure votre email avec une invitation à répondre à une adresse email ou à laisser des commentaires. Quand vous ne permettez pas les commentaires, il semble que vous avez toutes les réponses et que vous ne voulez pas entendre parler de vos abonnés. Grosse erreur !

  1. Limitez les images

Un email n’est pas un site web, et de nombreuses plateformes n’acceptent pas les images. Épargnez-vous et épargnez vos lecteurs ce tracas. Limitez le recours aux images dans un email.

  1. Les offres de la part d’une tierce partie

Si vous songez à partager une affaire ou une offre d’une tierce partie avec vos lecteurs, prenez le temps de vous poser ces questions :

  • Est-ce que mes abonnés ont signé pour ce type de promotions ?
  • Est-ce que cette affaire que vous songez à partager avec eux est quelque chose que vous avez testé vous-même ?
  • Sinon, faites-vous confiance au marketeur avec lequel vous allez les mettre en relation ?

Si vous offensez vos abonnés, ils annuleront probablement leur abonnement. Ils se moquent de savoir s’il s’agit d’une offre d’une tierce partie ou bien d’une information venant de vous, s’ils n’aiment pas ce qu’ils reçoivent, ils l’enverront à la corbeille.

  1. Conseils pour la ligne d’objet

La ligne d’objet de l’email détermine souvent si votre email est ouvert ou pas. Allez voir ce blog très utile sur l’écriture de la ligne d’objet parfaite.

  1. Restez fidèle à vous-même

Il y a un certain nombre de suggestions en matière d’emailing qui font ressembler l’offre commerciale à une arnaque. Ne supposez pas que, parce quelqu’un a écrit telle chose, vous devriez l’essayer. Si ce n’est pas quelque chose en laquelle vous croyez, alors passez votre chemin et essayez autre chose. Vous n’essayez pas de construire une relation avec la personne qui a écrit ces suggestions ; vous voulez une relation avec vos clients. Laissez votre liste voir le vrai vous. Pour établir de la confiance, vous devez montrer que vous êtes honnête et loyal et une personne de parole.

Restez à l’affût et suivez les réglementations en matière de spam. Autrement, un abonné mécontent pourrait déposer une plainte contre vous.

  1. Ajoutez un lien de désabonnement

N’oubliez pas de donner aux abonnés un moyen simple de se désabonner s’ils le désirent. Vous ne voulez pas qu’ils classent votre email comme spam parce qu’ils ne peuvent pas trouver un moyen de se désabonner.

  1. Limitez la taille de votre gabarit d’email

Une fois encore, de nombreux programmes de messagerie limitent la taille de ce qui atterrit dans les boîtes de réception. Soyez certain que votre gabarit est plus petit que grand afin qu’il soit accepté par les serveurs de messagerie électronique.

  1. L’appel à action

Décidez de ce que vous voulez vraiment que votre client fasse suite à votre email (cliquer un lien, acheter un produit, etc.), et incluez une requête pour qu’il le fasse. N’utilisez qu’un seul appel à action par email !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *